Maladies de l'Oeil

L'oeil sec
Les larmes que vos yeux produisent normalement contribuent à la santé globale des yeux et à une vision claire. L'œil sec survient lorsque vous yeux ne produisent pas suffisamment de larmes ou que celles-ci ne contiennent pas tous les éléments pour les maintenir stables sur la surface de l'œil entre deux clignements.

Le diabete et ses effets sur la vision
Le diabète peut affecter plusieurs parties et composantes de l'œil. Environ 20% des diabétiques présentent des lésions de la santé de l'œil au moment du diagnostic de leur maladie. Un des premiers signes du diabète est le fait que la vision est fluctuante: de claire à embrouillé selon les jours de la semaine. La vision de près peut être difficile et une vision double peut apparaître puisque le diabète peut entraîner la paralysie de certains muscles de l'œil. Les diabétiques ont une tendance à développer plus rapidement des cataractes et du glaucome que les autres patients. Les principaux effets de la maladie demeurent cependant au niveau de la rétine, ce que l'on nomme rétinopathie diabétique.

Myopie
La myopie est un terme dénotant un problème de vision au loin créé par une mauvaise focalisation de l'image sur la rétine de l'œil. La plupart des myopes auront donc de la difficulté à voir la télévision, le tableau à l'école ou les pancartes routières. Cependant, ils peuvent habituellement lire au près sans problème.

Hypermetropie
L'hypermétropie est un état oculaire qui se traduit habituellement par une vision embrouillée des objets rapprochés mais plus claire des objets éloignés.

Astigmatisme
L'astigmatisme* survient lorsque la cornée (surface antérieure de l'œil) ou le cristallin à l'intérieur de l'œil est de forme irrégulière, provoquant ainsi une vision embrouillée ou dédoublée quelle que soit la distance de regard. L'astigmatisme n'est pas une maladie mais en réalité un état oculaire très fréquent.

Presbytie
La presbytie est cette diminution du pouvoir d'accommodation du cristallin qui se manifeste par une difficulté à distinguer nettement les objets rapprochés.

Vision binoculaire
La vision binoculaire est la capacité des deux yeux à travailler en équipe. Vos yeux voient chacun une image à peu près identique et votre cerveau, par un processus appelé fusion, les regroupe en une troisième image tridimensionnelle. Une bonne vision binoculaire maintiendra l'alignement des yeux. Un mauvais alignement risque de causer des symptômes d'inconfort ou des difficultés de vision.

Strabisme
Le strabisme est ce défaut d'alignement des yeux. Pour diverses raisons, un œil se déplace vers le haut, vers le bas, vers l'extérieur ou vers l'intérieur par rapport à l'autre œil.

Amblyopie
L'amblyopie est l'absence de développement de la vision dans un œil, qui n'est pas directement attribuable à un problème de santé oculo-visuelle et qui ne peut être corrigé par des lentilles ophtalmiques.

Cataractes
Une cataracte se forme lorsque le cristallin de l'œil, qui est normalement clair, devient embué et opaque. La région affectée peut être extrêmement petite ou très grande, entraînant alors une perte de vision appréciable.

Keratocone
Une mauvaise vision qui ne peut être corrigée complètement par des lunettes peut indiquer un état connu sous le nom de cornée à forme conique, ou kératocône. Maladie rare, le kératocône touche principalement les personnes au début de la vingtaine.
Dans le kératocône, la cornée, cette fenêtre transparente sur le devant de l'œil, peut s'amincir et se courber vers l'extérieur. C'est à cause de cette distorsion irrégulière de la cornée que la correction de la vision par des lunettes sera imparfaite. Pour cette raison, il faut souvent recourir à d'autres moyens.

Urgences oculaires:

Conjonctivite et oeil rouge
La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, cette mince couche transparente qui tapisse l'intérieur de la paupière et une partie de la surface antérieure de l'œil. Cette affection prend de nombreuses formes et peut affecter des gens de tous âges.

Corps flottants
Les corps flottants sont des corpuscules semi-transparents à l'intérieur de l'œil que l'on peut percevoir lorsqu'ils apparaissent dans la ligne de vision. Ils peuvent donner lieu à des éclairs lumineux.

Double vision
Si vous voyez en double ce que vous regardez, vous pourriez avoir un problème appelé vision double ou diplopie. On croit souvent que la vision floue et la vision double sont la même chose, mais il n'en est rien. Dans la vision floue, une seule image apparaît mais elle n'est pas claire. Dans la vision double, deux images apparaissent en même temps, provoquant ainsi une confusion bien compréhensible.

Maladies oculaires :
L'allergie oculaire est une affection en général bénigne pouvant altérer la qualité de vie. Une bonne connaissance de cette affection, des moyens de prévention et des traitements disponibles actuellement, vous permettra de l'appréhender pour améliorer votre vie au quotidien.

L'allergie oculaire est une affection qui touche de plus en plus de personnes. En effet, plus de 20% de la population mondiale souffre d'allergie oculaire, la forme oculaire, aigue ou saisonnière comptant pour près de 90% de ces affections allergiques.
Fait inquiétant, le nombre de malades atteints d'allergie a été multiplié par 4 depuis trente ans.
Cette affection en générale sans grande gravité peut constituer un handicap dans la vie de tous les jours, et surtout durant la saison pollinique.


Il existe deux types communs de conjonctivite allergique : la conjonctivite allergique saisonnière et la conjonctivite allergique perannuelle (qui dure toute l'année).

On entend par conjonctivite, une atteinte inflammatoire de la conjonctive.

Il s'agit d'une fine membrane qui couvre le blanc de l'œil et la partie interne de la paupière et qui produit le mucus, la substance nécessaire pour lubrifier la surface de l'œil.

La conjonctivite allergique saisonnière est la forme la plus fréquente d'allergie oculaire. Elle survient toujours à la même saison de l'année, en particulier au printemps (avril-mai) et en été (juillet-août) et correspond à l'atteinte oculaire du rhume des foins.

Il s'agit d'une réponse exagérée des tissus de l'œil (en particulier de la conjonctive) à une substance étrangère, l'allergène (ou substance allergisante).

Ces allergènes sont le plus souvent des pollens volatils (de Cyprès, de Platane, d'Ortie, de Plantain, d'Olivier, de Graminées, d'Ambroise..), mais peuvent aussi être des moisissures.

Comment ca se produit ?

La réaction allergique commence tout d'abord par une phase silencieuse: la sensibilisation. Il s'agit du premier contact latent avec l'antigène (c'est une substance protéinique, qui dans un environnement étranger provoque la formation d'anticorps).

L'organisme produit alors des anticorps : ce sont des molécules produites par l'organisme pour neutraliser les antigènes. Dans ce cas, il s'agira des immunoglobulines de type E, encore appelée Ig E). Celles-ci sont capables de reconnaître précisément cet allergène lors d'un prochain contact.

Lorsque cet allergène entre de nouveau en contact avec l'organisme, une réaction immunitaire excessive a lieu : c'est l'hypersensibilité spécifique ou "à mémoire".Ces anticorps, les Ig E vont se fixer sur certaines cellules sanguines (les mastocytes). Celles-ci stimulées libéreront en quantité excessive les facteurs inflammatoires (histamine, etc..) responsables des symptômes de l'allergie, tels que les démangeaisons, l'œil rouge et le larmoiement.

Les conjonctivites allergiques saisonnieres :
Elles sont le plus souvent liées à une allergie aux pollens voire aux moisissures et s'accompagnent souvent d'une rhinite allergique. Les signes qui évoquent le diagnostic :
• Un oeil rouge et larmoyant
• Des démangeaisons importantes au niveau de l'œil
• L'inflammation sur les deux yeux
• La récurrence de ces symptômes aux mêmes périodes de l'année

Les conjonctivites perannuelles
Elles sont généralement provoquées par des allergènes domestiques du type acariens, poils d'animaux, blattes, plumes, poussières ou moisissures.
• Elles ont la particularité de se manifester tout au long de l'année
• Elles se présentent avec des symptômes similaires à ceux de la conjonctivite allergique saisonnière
• Mais leur intensité est moindre
Les Symptômes

La conjonctivite allergique saisonniere se manifeste par :
• Un œil rouge et larmoyant
• Une sensation de brûlure
• Des démangeaisons (prurit)
• Un gonflement des conjonctives et des paupières Se surajoutent souvent d'autres symptômes tels que des éternuements répétés, d'abondants écoulements et une obstruction nasale, signes d'une rhinite allergique.

Quels que soient les symptômes que vous éprouverez, il est important de noter le moment de leur survenue car cela pourra vous aider, votre médecin et vous, à déterminer la cause de l'allergie et à mettre en place un plan de prévention.

Les Facteurs de risque

La conjonctivite allergique survient généralement chez les sujets atopiques, c'est-à-dire les personnes possédant des antécédents familiaux de maladies allergiques (ex: urticaire, eczéma, rhinite allergique, asthme, otites, sinusites…)

L'identification des facteurs déclenchant la conjonctivite allergique saisonnière est importante. La prévention passe par l'éviction de ces facteurs déclenchants.

Les pollens qui posent le plus de problèmes sont ceux des plantes anémophiles, c'est-à-dire celles qui disséminent leurs grains de pollens par le vent.

Il n'est pas inutile de s'informer sur le type de végétations présentes dans votre région ou lieux de déplacement, l'effet allergisant des pollens étant proportionnel à leur teneur dans l'air. Il est également important de pouvoir reconnaître les plantes aux pollens desquels vous êtes sensibles.

Principaux pollens allergisants:
• Arbres: Cyprès, Noisetier, Châtaignier, Aulne, Saule, Frêne, Charme, Bouleau, Platane, Chêne, Hêtre, Olivier, Mûrier, Peuplier, Tilleul
• Herbacées: Oseille, Plantain, Pariétaire, Armoise, Ambroisie, Chénopode, Graminées